droit du travail

Dans un rapport paru le 11 février, la DARES (direction du ministère du Travail chargée des études et de la statistique) a pointé le nombre particulièrement élevé de ruptures conventionnelles conclues en 2018 : 437 700, soit une hausse de 3,9 % par rapport à l’année précédente. 

Lundi 9 novembre au soir, 200 personnes se sont réunies à la Bourse du travail de Paris pour le lancement de la campagne « CQFD » : le code qu’il faut défendre.
Le droit du travail est attaqué de toutes parts. Dans la foulée des lois Macron et Rebsamen, les mesures du rapport Combrexelle visent à réduire et à subordonner les droits des salariés aux exigences des entreprises.
Largement annoncée et couverte par les médias, la conférence de presse Valls-El Khomri lasse une impression d'improvisation et de dangereuse fuite en avant.Improvisation quand au long terme :
Le dimanche 18 octobre, par voie de presse, La Poste a fait part de sa volonté de mettre en place, à titre expérimental, la livraison de colis dans sept grandes villes pour le dimanche 20 décembre prochain, compte tenu selon elle de l’afflux de cadeaux la veille de Noël...
Jeudi 15 octobre, la grève et la manifestation des salariéEs parisiens du commerce, à l’appel du CLIC-P, a été un succès...
96,6 % : c’est le score a priori sans appel recueilli par le Oui au référendum sur l’accord sur le travail en soirée au magasin Sephora des Champs-Élysées.
Sans surprise, le décret définissant les Zones touristiques internationales (ZTI) puis les arrêtés délimitant les douze ZTI sur Paris ont été successivement publiés au Journal officiel les 24 et 26 septembre derniers.
« Votre entreprise peut-elle fonctionner sans salariés ? » titre un article du journal les Échos du lundi 21 septembre, se fondant sur le rapport sur l’économie numérique que vient de remettre à la ministre du Travail le DRH d’Orange Bruno Mettling.
Depuis des mois, le code du travail est présenté comme responsable de tous les maux : chômage, délocalisations etc, il serait « obèse et illisible ». Valls a déclaré fin août qu’il fallait « revoir en profondeur la manière même de concevoir notre réglementation ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à droit du travail