droit du travail

Le 7 juin dernier, l’Assemblée nationale adoptait le projet de loi initialement intitulé « Liberté de choisir son avenir professionnel », censée doter les travailleurEs des plateformes d’un nouveau cadre social.

Près de 800 salariés sur l’aéroport de Roissy dans une manifestation réunissant toutes les catégories de personnels, d’Air France à Aéroports de Paris, aux nombreuses entreprises sous-traitantes, sûreté, bagages… Une manifestation nombreuse et combative, mais qui n’a pu déborder l’encadremen
Si la TVA antisociale fait la une des médias et au est au cœur des débats qui ont suivi la prestation de Sarkozy, la mise en chantier d’une loi permettant de signer des accords « compétitivité-emploi » au niveau des entreprises est une attaque d’une dimension plus importante.
Le passager qui pénètre dans la cabine de l’avion ignore ce faisant qu’il transforme le statut de ce lieu. Par sa simple présence, il en interdit l’accès au personnel de nettoyage. La cabine devient lieu sacré, lieu du voyage, du plaisir et du confort.
Les trois articles qui forment ce dossier ont en commun de rendre compte de quelques aspects de la situation de salarié-e-s dont la première des caractéristiques est d’être particulièrement vulnérables.
« On a un problème on aime nos produits, c’est viscéral »
A l'instigation de l'UMP par l'intermédiaire d'un député membre de la Droite populaire, les députés, dans la nuit de mardi à mercredi, ont étendu au trasport aérien la loi sur le service minimum, déjà en vigueur à la SNCF, obligeant les grévistes à se déclarer 48 heures avant, sous peine de sanct
Les dernières déclarations de Copé sur les 35 heures présagent une nouvelle attaque contre la réduction du temps de travail et les droits des salariéEs. Retour sur des décennies d’offensives patronales et gouvernementales...
Le 12 octobre, le tribunal correctionnel de Paris a prononcé la relaxe de Gérard Filoche dans l’affaire dite Guinot.
Si la question de la grève et des différentes formes de lutte des salariéEs fait l’objet de nombreux travaux, son pendant, c’est-à-dire les moyens déployés par le patronat pour combattre la grève, reste largement méconnu – tout du moins dans les champs médiatique et universitaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à droit du travail