droit du travail

Dans un rapport paru le 11 février, la DARES (direction du ministère du Travail chargée des études et de la statistique) a pointé le nombre particulièrement élevé de ruptures conventionnelles conclues en 2018 : 437 700, soit une hausse de 3,9 % par rapport à l’année précédente. 

Dans la continuité des réformes engagées depuis 2012, le projet de loi poursuit l’affaiblissement de l’inspection du travail et des conseils de prud’hommes.Ça sent toujours plus le sapin pour l’inspection du travail
Depuis 1906, le code du travail prévoit que « le repos hebdomadaire est donné le dimanche ». à l’époque, cette loi avait été adoptée sous la pression de l’action syndicale et des mobilisations sociales...
« Travail du dimanche, c’est non, non, non ; travail de nuit, c’est non aussi ! », « Volontariat, majoration, c’est du bidon », « Macron-patrons, même combat » : voici quelques slogans qui ont rythmé la manifestation des salariéEs du commerce parisien le 14 novembre dernier.
La compagnie aérienne low-cost Ryanair vient d’être condamnée en appel pour travail dissimulé. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé le jugement rendu il y a un an.
Dimanche 19 octobre (tout un symbole quand on sait qu’on veut bientôt nous faire travailler ce jour-là), François Hollande a annoncé devant un parterre de patrons étrangers réunis à l’Élysée, à l’occasion du « Conseil stratégique de l’attractivité », sa volonté de réformer le délit d’entrave.
Le 24 septembre dernier, la Cour de cassation a confirmé l’interdiction faite au magasin Sephora des Champs-Élysées de faire travailler des salariéEs après 21 h.
Le 9 septembre dernier, les organisations patronales et les cinq confédérations se sont retrouvés pour arrêter l’agenda social des prochains mois...
Article tiré du site terrainsdelutte.ouvaton.org : A la suite du premier article consacré à la question du droit de grève en Allemagne, Terrains de Luttes publie un
Rien n’est trop beau pour les patrons : Manuel Valls, non content d’avoir annoncé le report du compte pénibilité, a déclaré, dans Les Échos du 1er juillet dernier, à l’intention des partenaires dits sociaux : « Je vais aussi leur demander d’engager des discussions sur les simplifications poss

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à droit du travail