Dijon

Mardi 18 mars, c’est par un gâteau géant aux couleurs du drapeau américain que les TRW ont « fêté » un an de résistance : un clin d’œil au numéro 2 américain de TRW de passage à Dijon.

Spécialiste du hayon élévateur, l’entreprise est en liquidation judiciaire depuis le 22 novembre 2011.
À Dijon, la situation est loin d’être conforme à l’idéal d’humanité formulé par la Convention de Genève de 1951, qui fixe les règles de l’accueil des réfugiés : à l’approche de l’hiver, près de 600 demandeurs d’asile n’ont pas de toit pour vivre.
Le message est bien passé ! C’est avec ce constat que se termine le contre-G8 de l’Éducation et de la Recherche, qui a bien eu lieu malgré les pressions de toute sorte (voir Tout est à nous ! n° 101).
Depuis le 19 mars, l’usine de composants électroniques TPC de Saint-Apollinaire (agglomération dijonnaise) est en grève.

Communiqué du matin 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Dijon