die Linke

Sous la chancelière Angela Merkel, la « Grande coalition » – chrétiens-conservateurs de la CDU/CSU et SPD social-démocrate – gouverne en continuité avec l’ancien gouvernement de la CDU/CSU et du FDP libéral...

Des millions d’électeurs et électrices étaient invitéEs à se rendre aux urnes dimanche 6 mai dans le Schleswig-Holstein, à l’extrême nord de l’Allemagne, et dimanche 13 mai en Rhénanie du Nord-Westphalie.
Défait, décimé et divisé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le mouvement ouvrier allemand resta pendant plusieurs décennies sous la coupe des deux principales bureaucraties que son histoire avait sécrétées, la social-démocrate et la stalinienne.
Le résultat des élections au Parlement du Land de Berlin, le 18 septembre, a présenté quelques surprises – moins sur la gauche que dans le camp des couches moyenne et de la jeunesse éduquée.
A l'échelle européenne, les rythmes de la gauche non social-démocrate connaissent un considérable décalage d'un pays à l'autre.
La défaite de la droite aux élections régionales de Rhénanie du Nord/Westphalie ouvre des perspectives à la gauche du parti social-démocrate.
Helmut Manz a 42 ans il est Professeur en Philosophie à Dortmund en Allemagne. Il fait parti du Collectif "Gauche Anticapitaliste" (AKL) dans DIE LINKE. Il est candidat aux élections locales de mai 2010 en Nord-rhénanie-westphalie pour Die Linke.
Les partis bourgeois n’ont pas gagné les élections générales, ils y ont même perdu un peu de voix. En 2005 les chrétiens-démocrates (CDU/CSU) et les libéraux (FDP) avaient gagné 21 282 250 suffrages, en 2009 20 971 084, c’est-à-dire 311 166 voix de moins.
Malgré les pertes importantes du SPD et les gains du FDP, le gouvernement n’est pas dans une situation confortable.
Friedrich Dorn : Avec le succès obtenu par Die Linke aux dernières élections législatives, quelle action penses-tu possible pour toi au Parlement ? Que penses-tu de la composition de votre groupe parlementaire ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à die Linke