décroissance

Coordonné par Cédric Biagini, David Murray, Pierre Thiesset, Éditions L’échappée – Le pas de côté – Ecosociété, 2017, 22 euros

Coordonné par la Décroissance, Éditions Le pas de côté-l’Échappée, 2016, 20 euros. 
Avec 3 à 4% de croissance mondiale par an, le capitalisme est en crise.
Depuis une dizaine d’années, le terme de décroissance a fait son apparition à une grande échelle, et est au cœur de nombreux débats de l’écologie politique.
Paul Ariès est l’un des tenants de la décroissance. Après La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance, son nouveau livre qui prône un socialisme gourmand, n’est pas un recueil de recettes de cuisine, seraient-elles populaires et bios, mais une invite à militer joyeusement.
Faire de 2012 un moment d’une double révolution : celle de l’objection de croissance, celle du «bien vivre»
Désormais, tous les débats écologistes à gauche sont percutés par la décroissance.
 
Ce programme souscrit à l’ensemble des revendications du NPA en Franche Comté mais y ajoute certains points:
 
REDISTRIBUER LES RICHESSES ET PARTAGER LES RESSOURCES NON RENOUVELABLES
 
Répondre à l'urgence écologique.
Paul Ariès est aujourd’hui l’indispensable inventeur d’une écologie radicale anticapitaliste.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à décroissance