crise financière

La crise actuelle marque-t-elle, comme on l’entend souvent, un retour de l’État, rompant avec l’ère néolibérale ?

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, déclarait le 28 mars dernier : «  Au cours des trois dernières années, les États membres ont accordé des aides et fourni des garanties au secteur financier à hauteur de 4 600 milliards d’euros.
Alors que les Indignés se mobilisaient partout dans le monde, les dirigeants du G20 se réunissaient pour proposer des solutions à la crise qui permettent d’entretenir le système capitaliste comme avant.
 
Une nouvelle fois, les États belge et français vont mettre la main au portefeuille pour sauver Dexia.
L’agence de notation Standard & Poor's vient de baisser la note de la dette publique des Etats-Unis pour la première fois de son histoire passant de « AAA » à « AA+ ».
Commencée fin juillet-début août 2007, la crise économique et financière mondiale va entrer dans sa quatrième année. Dans les phases précédentes, les Etats-Unis et le système financier britannique qui leur est étroitement lié, en ont été l’épicentre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à crise financière