conditions de travail

Le site arretmaladie.fr promet de fournir, en trois clics et pour 25 euros, un arrêt de travail de trois jours maximum ! Attendre un rendez-vous dans un cabinet, passer la nuit aux urgences... C’est fini. Mais voir un médecin aussi…

Après les fuites des propositions de Macron, organisées en profitant de l’émoi suscité par l’incendie de Notre-Dame de Paris, et les réactions qu’elles ont suscitées, le président de la République s’est livré à un exercice d’équilibriste dont il n’est pas sûr qu’il ait trompé qui q
Mardi 9 avril, environ 150 profs du 93 ont débarqué sans invitation dans les locaux de la DSDEN de Bobigny. Après avoir occupé le hall puis les escaliers par surprise, ces professeur-es se sont introduit-es dans les couloirs pour y exprimer leur colère face au mépris de l’institution :
1 142 personnes sont mortes en 2017 du fait de leurs conditions de travail. 542 des suites d’un accident sur leur lieu de travail, 264 des suites d’un accident de trajet, 336 des suites d’une maladie professionnelle.
Presque toute la semaine de rentrée, depuis mardi, le lycée Joliot-Curie de Nanterre a été très majoritairement en grève reconductible.
Récit d’Alberto Prunetti, Éditions Agone, traduit par Serge Quadruppani, 144 pages, 12 euros.
Le Parisien du 18 février a publié un gros article intitulé « Les 10 commandements du bien-être au travail ». Il commence ainsi : « Un salarié qui se sent bien dans son bureau, son poste, sa tête, son corps et avec ses collègues est forcément plus motivé et performant.
Être de repos et se suicider, sur son lieu de travail, après avoir revêtu sa tenue de chirurgien, n’est pas anodin.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à conditions de travail