conditions de travail

Lundi 2 septembre, il y a les profs qui ont fait la rentrée, et il y a les autres.

Lundi 27 novembre, le tribunal correctionnel de Versailles condamnait PSA et la SNCF après la mort d’un ouvrier de PSA sur le site de Poissy en septembre 2011.
Le 12 octobre 2017, les DRH des grands groupes français s’étaient donné rendez-vous pour un congrès au Pré Catelan, restaurant situé dans le Bois de Boulogne.
Le 26 octobre 2017, le conseil des prud’hommes de Paris, réuni en session de départage, a refusé à plus de 150 cheminotEs la prise en compte du préjudice d’anxiété.
Cette rentrée encore, au lycée Mauriac de Bordeaux, enseignants et élèves ont découvert des emplois du temps aberrants.
En cas d’accident du travail, il y a en général un lien immédiat entre l’accident et la blessure, voire le décès.
À écouter la communication ministérielle, cette rentrée 2017 s’est bien passée : des CP à 12 élèves par classe pour permettre de mieux apprendre, des moyens pour les établissements en difficulté, le rétablissement des options supprimées par la réforme du collège du gouvernement précédent…
Si un seul critère suffisait pour évaluer la réforme du « compte pénibilité », rebaptisé mensongèrement « compte prévention », la satisfaction du Medef permet de la caractériser comme répondant à l’essentiel des exigences du patronat.
Une nouvelle fois, le permis de tuer est accordé aux industriels.
12 % des salariéEs sont exposés dans leur travail à au moins un facteur cancérogène. Dans moins de la moitié des cas, les protections aux agents chimiques sont jugés efficaces par les médecins du travail.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à conditions de travail