conditions de travail

Être de repos et se suicider, sur son lieu de travail, après avoir revêtu sa tenue de chirurgien, n’est pas anodin.

22 ans après les premiers dépôts de plaintes, la Cour de cassation annule définitivement les mises en examen pour homicides et blessures involontaires dans le dossier des expositions à l’amiante concernant les chantiers navals de la Normed et de l’université de Jussieu.
Au moment où le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour réduire les arrêts de travail et contrôler encore davantage les médecins censés être trop généreux pour les attribuer, une étude de l’assureur Malakoff-Méderic dont les résultats viennent d’être publiés prend à contrep
Au mois d’octobre, le président de Sorbonne-Université, issue de la fusion de Paris 6 et de Paris 4, annonçait l’augmentation du temps de travail hebdomadaire de 2 heures et 4 minutes, sans aucune contrepartie.
Le 31 octobre dernier, Gaël Quirante était de nouveau convoqué au tribunal de Versailles. En effet, la direction de La Poste cherche encore à remettre en cause le mandat syndical de Gaël et à lui interdire l’accès aux centres.
Le 24 octobre, Paula, une factrice de 44 ans travaillant au centre courrier de Sarlat (Dordogne), mettait fin à ses jours à son domicile. 
Un ouvrage récent (Mourir pour un bulletin de salaire), écrit par un respectable universitaire étatsunien (Jeffrey Pfeffer, peu suspect d’anticapitalisme) dresse un tableau de la santé au travail aux États-Unis. Et c’est effrayant.
Le 5 septembre, la Cour de cassation examinait le pourvoi d’une inspectrice du travail aux prises avec l’entreprise Tefal. 
Le gouvernement, affaibli, redouble d’énergie pour s’attaquer aux politiques sociales.
Une note de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) confirme la montée en puissance de la précarité.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à conditions de travail