collectivités locales

Après avoir refusé d’attaquer Dexia au tribunal pour quatre emprunts toxiques que la banque avait placés à la ville, dont un était passé de 3% à presque 20% de taux d’intérêt, en 2017, la ville a renégocié deux emprunts toxiques avec l’aide du Fonds de l’État créé pour la circonstance (c’est-à-di

À la fin de la semaine dernière, le gouvernement a mis en scène son déplacement à Cahors pour montrer qu’il s’intéressait à la France profonde. Derrière le cirque, il y a des déclarations d’intention et une ignorance des vrais problèmes.
La campagne présidentielle sera l’occasion pour Philippe Poutou et le NPA de développer une critique radicale des politiques que la droite et le PS ont mises en place dans les collectivités territoriales et d’expliquer leurs propositions.
Le cas de cette ville de la périphérie de Bordeaux n’est pas isolé : il est caractéristique du pillage des collectivités par la finance, avec la complicité de l’État et d’élus de gauche.
« La proportion des collectivités en grave difficulté financière est préoccupante », reconnaît la Cour des comptes dans un récent rapport, n’en concluant pas moins : « confrontées en 2016 à une contrainte financière plus forte, [elles] doivent amplifier leurs efforts de gestion »… Comme si le
Après la date limite du 19 juin 2013, il sera plus difficile pour les acteurs publics locaux (collectivités locales, hôpitaux publics, offices de HLM,…) d’engager des actions en justice contre les banques leur ayant fait signer des contrats d’emprunts toxiques.
Les collectivités locales, c’est notre vie quotidienne : écoles, transports, réseaux d’eau, équipements sportifs et culturels, RSA… La liste est longue et représente 75 % des investissements publics.
Le cas de la banque Dexia est une illustration de la marchandisation généralisée : tout ce qui est susceptible de générer des profits doit être privatisé.
Le conseil municipal du 17 mai a mis un éclairage cru sur la politique réelle du PCF quand il gère une ville.
 
 
 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à collectivités locales