climat

Jamais, comme à l’occasion de la tenue de cette COP25, les batailles écologiques et sociales ne se seront fait autant écho les unes aux autres. 

Les gros pollueurs n’apporteront pas de solutions à l’urgence climatique.
Lors du sommet économique Asie-Pacifique, les représentants de l’administration Obama ont déclaré qu’il était « irréaliste de croire qu’un accord international et légalement contraignant puisse être négocié entre aujourd’hui et le sommet de Copenhague ».
L’urgence du passage à l'action
La seule réponse du néolibéralisme à ceux qui s’inquiètent de sa capacité à détruire le monde c’est que le marché nous sauvera de la faillite et la technologie de la technique. Toujours plus vite vers l’abîme.







Parler de crise écologique globale, revient à faire le constat de l’évolution défavorable du milieu de vie pour l’espèce humaine et de la perte de la biodiversité dont il est un chaînon.
Depuis un quart de siècle, nombre de scientifiques et de militants écologistes ont tiré la sonnette d’alarme. Un réchauffement climatique de grande ampleur est en cours, d’autant plus inquiétant qu’il se produit à une vitesse que l’humanité n’a jamais connue.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à climat