climat

Les marches pour le climat des 15 et 16 mars ont rassemblé des centaines de milliers de personnes dans plus de 2 000 villes du monde. Sur tous les continents, un même cri a fusé : « Il n’y a pas de planète B, il faut changer le système ! ». 
Les mobilisations des Gilets jaunes et pour le climat ont été massives, avec des dizaines de milliers de personnes mobilisées.
Au Canada, en Irlande, en Australie, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Italie, au Royaume-Uni, au Luxembourg, en Suède… des dizaines de milliers de jeunes étudiantEs, lycéenEs, collégienEs quittent leurs salles de classe pour souligner l’urgence climatique.  
Depuis l’été dernier, les marches pour le climat rassemblent des dizaines de milliers de personnes qui refusent l’inaction des gouvernants et l’obstination des puissants à faire comme si le basculement climatique n’avait pas commencé. Prochain objectif : les 15 et 16 mars. 
Après la Suède, la Belgique, l’Allemagne, l’Australie… les lycéenEs français s’y mettent et contestent l’inaction des gouvernements face au changement climatique !
Les mobilisations massives pour le climat invitent à mener le débat sur les solutions pour enrayer la catastrophe. Il y a un gouffre entre la gravité et l’urgence de la situation et la difficulté à envisager des mesures à la hauteur.
Cette forêt allemande est devenue un symbole de la lutte contre l’exploitation du charbon. Vieille de 2000 ans, elle doit à son tour être détruite pour permettre à RWE, conglomérat de l’énergie, d’exploiter le charbon de son sous-sol.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à climat