climat

Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais enregistré avec deux épisodes de canicule. Des centaines de milliers d'hectares de forêt irremplaçables sont partis en fumée en Amazonie et des feux de forêt inédits ont ravagé le Groenland, la Sibérie et l'Alaska.

Le constat est là : la planète brûle. On l’a vu encore tout l’été. L’Amazonie est en feu, les canicules et les sécheresses se répètent tandis que les glaciers fondent et que la biodiversité disparaît.
« Comment tout peut s’effondrer » est le titre d’un ouvrage paru en 2015. Pablo Servigne et Raphaël Stevens, les auteurs, reprenaient la thèse de l’effondrement des sociétés popularisée par l’auteur à succès Jared Diamond.
« Pour pénétrer dans le Nouvel-Auber, il fallait une carte spéciale contenant une puce qu’on disait impossible à reproduire.
Le vendredi 21 juin a vu un immense afflux au rendez-vous fixé dans les rues d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne, par les Fridays For Future : près de 40 000 jeunes.
La presse l’annonce : le pays va connaître sans doute un moment historique. La sécheresse que nous vivons semble sans précédent. La semaine qui s’annonce va être très chaude : 35°C, 40°C, 43° ! Des températures dangereuses pour la population, notamment les plus fragiles.
Bande dessinée. Illustrations : Red ! Textes de Stephen Kerckhove. Le Passager clandestin, 64 pages, 7 euros. 
À l’occasion des grèves scolaires pour le climat du 24 mai, nous étions encore des centaines de milliers à nous réunir dans les villes de 120 pays.
Les 5 et 6 mai, un G7 réunira à Metz les ministres de l’Environnement des 7 pays les plus riches de la planète.
Le 5 mars, Nicolas Hulot et Laurent Berger (CFDT) ont rendu public leur « Pacte social et écologique ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à climat