chômage

La réforme de l’assurance chômage est entrée en vigueur le 1er novembre avec ses conséquences dramatiques, que nous avons déjà décrites dans l’Anticapitaliste.

Il était temps ! La gravité de la « réforme » de l’assurance chômage apparaît enfin et fait la une de toute la presse.
L’assurance -chômage n’est pas issue directement de l’après-guerre, car au moment de la mise en place de la Sécurité sociale, la question de l’assurance-chômage avait été sortie des discussions.
Après les 800 millions d’économies suite à la convention 2017, c’est 3,4 milliards d’euros d’économies qui vont être faites, dont 80% seront réalisées sur le dos des chômeurSEs. 
Après les 800 millions de la convention 2017, ce sont 3,4 milliards d’euros d’économies qui vont être faites, dont 80 % seront réalisés sur le dos des chômeurEs.
Après les engagements et les échecs de Sarkozy et Hollande sur les chiffres du chômage, Macron pense qu’il peut envisager sa réélection si la baisse des chiffres pouvait être maintenue jusqu’en 2022.
Comme attendu, les « négociations » ont buté sur la question des contrats courts.
En plus d’accuser les chômeurEs de ne pas chercher ou de tricher, alors que les chiffres du ministère du Travail montrent que la fraude est marginale, puisque sur les 625 000 radiations prononcées en 2016, 4 % étaient dues à une « insuffisance de recherche d’emploi », 0,4 % le fait d’une frau
Le décret publié le 30 décembre 2018 annonce la couleur de la politique gouvernementale envers les privéEs d'emploi.
Mardi 20 novembre, les salariéEs de Pôle emploi étaient appelés à la grève.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à chômage