Chili

Un rapport de l’OMS, daté du 22 mai, révèle que la pandémie a un nouvel épicentre en Amérique latine.
Luis Sepulveda est mort ce jeudi 16 avril, à Oviedo (Asturies, dans l’État espagnol) du Covid-19 qu’il avait contracté à la fin février au cours d’un congrès d’écrivains au Portugal.
Le Chili connait depuis octobre dernier une immense révolte sociale et populaire, avec des manifestations de masse contestant le régime politique, le néolibéralisme et les fortes inégalités sociales touchant le pays.
Karina Nohales est militante anticapitaliste et animatrice de la Coordination féministe du 8 mars. Elle nous raconte l’évolution de la situation au Chili, où les mobilisations essaient de se frayer un chemin entre le processus constituant et la répression de masse. 
Extrait d’un article publié dans l’hebdomadaire Brecha, en date du 6 décembre 2019. 
Les caractéristiques de l’explosion sociale au Chili sont déterminées, en dernière instance, par les formes prises par la production et la reproduction de la vie ces trente dernières années.
« L’intention des forces de sécurité chiliennes est claire : faire du mal à celles et ceux qui manifestent en allant même jusqu’à se livrer à des actes de torture et de violence sexuelle contre des manifestants pour affaiblir le mouvement de protestation. » C’est Amnesty International qu
Entretien avec Karina Nohales et Javier Zuñiga, militantEs chilien-nes. Karina Nohales fait partie de la Coordination féministe du 8M, et Javier Zuñiga du Mouvement pour l’eau et les territoires et Unité sociale.
 
Extrait d’un entretien avec Karina Nohales et Javier Zuñiga, militantEs chiliens. Karina Nohales fait partie de la Coordination féministe du 8M, et Javier Zuñiga milite dans le Mouvement pour l’eau et les territoires et dans Unité sociale. (1)

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Chili