budget

Le gouvernement s’est déjà attelé à la préparation du budget pour 2020. L’objectif est clair : faire des économies pour compenser ce que Macron a annoncé (hausse de la prime d’activité, baisse de l’impôt sur le revenu, réindexation des petites retraites).

Pour réduire de 100 milliards d’euros les déficits publics, le gouvernement accélère la mise en œuvre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) contre les services publics. Mais il n’arrive pas à faire croire qu’il est possible de faire mieux avec moins.
Année après année, N. Sarkozy, depuis son élection, rabote les moyens, supprime des postes de personnels d'éducation et d'enseignants.
Au total, ce sont près de 60 000 postes d'enseignants qui sont passés à la trappe, avec une accélération depuis 2010.
Le gouvernement poursuit sa casse de l’Éducation nationale : suppressions de postes, remise en cause des statuts, baisse des budgets, etc. La riposte se doit d’être à la hauteur.
La saison des fêtes fut aussi celle du vote des budgets des conseils régionaux. Nous avons choisi d’éclairer trois situations.
À travers le débat sur le budget et la réforme fiscale annoncée par Sarkozy, c’est de la gestion des affaires des classes possédantes que discutent gouvernement et parlementaires.
Le projet de budget pour 2011 s’inscrit dans l’offensive du gouvernement pour faire payer la crise aux couches populaires.
À l’occasion du budget, les travaux pratiques de l’austérité continuent. Une spirale infernale de destruction des droits sociaux, d’augmentation du chômage et de la précarité, d’appauvrissement des plus pauvres est engagée.
La présentation du projet de budget 2011 s'inscrit dans le droite ligne de la politique libérale qui veut faire payer la crise à la majorité de la population.
Tout empressés à satisfaire servilement les exigences des agences de notation, Sarkozy et sa ministre de l’économie Christine Lagarde veulent ramener le déficit budgétaire de 8 % du produit intérieur brut aujourd’hui à 6 % en 2011.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à budget