Bordeaux

Avec son score de 9,39%, la liste Bordeaux en luttes envoie trois éluEs au conseil municipal de Bordeaux, au cours d’une élection également marquée par la défaite de la droite, en poste depuis 75 ans.

Publié sur le site de France bleu
L’équipe de « Bordeaux en Luttes » a le moral. Un sondage, bien qu’à relativiser, nous maintient à 11%.
Ce sera finalement une triangulaire car sur la route un candidat, le macronien, a fusionné avec le maire en place, le juppéiste. Dans l’histoire on ne perd rien, ni diversité, ni idée, ni programme.
Le mois dernier, alors que les services de réanimation du Grand Est et d’Île-de-France étaient submergés, l’hôpital Robert-Picqué, comme plusieurs autres établissements du département, accueillait des malades dans son service de réanimation.
Bordeaux Métropole a décidé le 16 avril d’allouer 15,2 millions d’euros à un fonds d’urgence destiné aux petites entreprises et associations, après une première annonce de 10 millions deux semaines auparavant.
La liste « Bordeaux en luttes » suscite à la fois curiosité, intérêt et enthousiasme.
Cela peut paraitre étrange de parler élections alors que nous nous trouvons en pleine mobilisation sociale. Et pourtant... À moins de deux mois des municipales, nous venons de nous lancer dans la campagne à Bordeaux.
Environ 250 personnes se sont retrouvées à Cenon pour une fête nouvelle formule, plus étendue dans le temps (de 11 h à 23 h) et dans l’espace (en dehors de la salle). Une belle réussite militante !
Mercredi 1er février, notre candidat a présenté son programme devant un amphithéâtre rempli : 280 personnes. Principalement des jeunes, curieux de découvrir (ou redécouvrir) le discours que nous portons.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Bordeaux