biodiversité

Par Frédéric Malvaud, responsable associatif, ancien administrateur de FNE, ancien président de Haute-Normandie Nature et Environnement, ancien conseiller scientifique du patrimoine naturel de Normandie, ancien président du conseil scientifique de la Réserve naturelle de l’estuaire de la Sein

Entretien. Frédéric Malvaud, administrateur national d’une grande association de protection de la nature, revient sur son intervention à l’université d’été du NPA, à propos du rapport de l’IPBES (plateforme intergouvernementale su
Il aura suffi que l’IPBES1 dise qu’un million d’espèces animales et végétales (1 sur 8) sont me
L’Office français de la biodiversité et de la chasse sera le nouvel organisme qui regroupera toutes les instances de protection de la faune et de la flore.
Une véritable politique de protection de la nature est nécessaire et pourrait s’articuler autour de mesures structurelles. 
Le pouvoir reconnaît l’urgence et le ministre Hulot parle même d’une « question de survie pour nos sociétés ».
Ce plan est sous-titré « Reconquérir la biodiversité, une question de survie pour nos sociétés ». Le choix des mots interpelle : « Reconquérir »… comme si la bio-diversité pouvait être conquise et, a fortiori, reconquise !
Le plan biodiversité de Macron-Hulot est censé faire écho au rapport de l’Observatoire de la biodiversité française (juin 2018) qui parle de « déclin vertigineux » des espèces, note qu’une espèce sur trois est en danger de disparition et constate que « parmi les principales menaces
La perception qu’ont les citoyens de la biodiversité est souvent celle du nombre d’espèces que l’on peut trouver dans une région, un pays.
Le dernier épisode de la loi sur la biodiversité est à la hauteur des convictions environnementales du gouvernement. Comment peut-il en être autrement ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à biodiversité