BCE

Un vent de contestation souffle sur BPCE.

Le collectif unitaire Blockupy relaie en France l’appel européen qui veut rassembler des dizaines de milliers de manifestantEs le mercredi 18 mars à Francfort...
Un accord a donc été conclu entre l'Eurogroupe et le gouvernement grec. Il prolonge le « programme d'aide » existant et maintient la tutelle de la Troïka sur la Grèce. Le gouvernement grec renonce à toute mesure unilatérale qui aurait un impact budgétaire négatif.
La réunion de l'Eurogroupe, les ministres des finances de l’Union Européenne, a refusé d’entendre les demandes du peuple grec d’en finir avec les politiques d’austérité. En réponse ils étaient des milliers à manifester à Athènes pour "Un souffle de dignité".
Par Michel Husson, publié par alencontre.org. 
Par Christian Losson et Martine Orange (alencontre.org). 
En décidant d’augmenter le taux et les garanties exigées de la Grèce, la Banque Centrale Européenne tente un coup de force contre le peuple grec et veut lui imposer la poursuite des politiques d’austérité qu’il a massivement rejetées.
Jeudi 22 janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE) a annoncé des mesures qui lui ont valu une approbation quasi générale des gouvernements (avec quelques grognements du côté allemand) et des forces politiques (y compris dans les rangs du Front de gauche) : un pr
La Banque centrale européenne (BCE), la Commission de Bruxelles et les gouvernements des Etats de l’Union Européenne sont préoccupés de la situation de la zone Euro qui constitue le « trou noir » de capitalisme mondial aujourd’hui.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à BCE