banques

Les actions des banques ont plongé partout dans le monde depuis la mi-février 2020. Si les grands actionnaires se débarrassent en priorité des actions des banques, c’est qu’elles sont parmi les plus risquées.


Alors que le gouvernement annonce un déficit de l’État colossal de 140 milliards d’euros, il faut bien reparler du plan d’aide aux banques. N’en déplaise à certains chroniqueurs de Libération. 
Il y a quelques semaines, la révélation que la banque nord-américaine Goldman Sachs allait verser des faramineux bonus à ses «traders» avait fait scandale.
A l'automne, les banques américaines étaient à l'agonie. Au point que l'Etat fédéral avait dû injecter près de 200 milliards de dollars dans 600 banques.
La nomination de François Pérol, secrétaire général adjoint de l'Elysée, à la tête des Caisses d'Epargne-Banque populaire est une véritable leçon de choses sur la méthode autocratique employée pour placer un dévoué serviteur à un poste stratégique.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à banques