bande dessinée

À l’occasion du lancement de « BD2020 », le ministre de la Culture Franck Riester avait annoncé un rapport pour lutter contre la précarité des auteurEs avant la fin 2019. Mais à quelques jours de l’ouverture du festival d’Angoulême (30 janvier 2020), Marion Montaigne

Bande dessinée de Blanchard et Tanquerelle (dessin), de Bonneval et Vehlmann (scénario), Dupuis, 205 pages, 24 euros.
Du 30 janvier au 2 février 2020.
Scénario Pierre Christin, dessin Sébastien Verdier, Dargaud 2019, 159 pages, 19 euros
Alors qu’approche « 2020, Année de la Bande dessinée »1, la ville d’Angoulême vient d’être reconnue par l’Unesco « Ville créative » pour son rôle
Lors du dernier festival d’Angoulême (fin janvier 2019), le ministère de la Culture et de la Communication avait décrété 2020 « Année de la bande dessinée ».
BD humoritsique, Éditions Warum, 9 euros.
Bande dessinée, scénario et dessin Émile Bravo, éditions Dupuis, 90 pages, 16 euros.
Éditions Les Arènes, 336 pages, dont 32 nouvelles pages, 24,90 euros.
Le 4 octobre 2019, l’impressionnante intégrale de Putain d’usine, une bande dessinée sur les ouvriers des usines pétrochimiques en banlieue rouennaise, paraissait chez un éditeur normand.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à bande dessinée