armée

De David Servenay et Jake Raynal, Éditions la Découverte, 144 pages, 19,90 euros. 

De Samira Sedira. La Brune au Rouergue, 112 pages, 13,50 euros.Un très court roman, mais un sujet sensible, traité d'une façon sensible elle aussi.
Le 8 février dernier, le gouvernement a adopté le projet de loi de programmation militaire 2019-2025. Il définit les moyens accordés à l’armée pour les sept années à venir.
Par Claude Serfati
Un traité d’interdiction des armes nucléaires a été voté en juillet par 63 % des pays membres de l’ONU.
Le 6 octobre, le prix Nobel de la paix 2017 a été attribué à ICAN (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires.
« Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté » en 2018 : ainsi se termine la comédie Macron-Villiers. L’armée échappe à l’austérité générale.
 « Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté » en 2018 : ainsi se termine la comédie Macron-Villiers. L’armée échappe à l’austérité générale.
Comme le dit la chanson « ... ne sait quand reviendra ». Depuis son arrivée à la présidence, Macron semble avoir eu deux chantiers prioritaires : la casse sociale (avec l’annonce des ordonnances) et l’armée.
Si le livre de Claude Serfati traitait seulement de ce qu’annonce son titre, le poids du « militaire » dans la France contemporaine, il serait déjà digne de retenir notre intérêt.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à armée