amiante

Récit d’Alberto Prunetti, Éditions Agone, traduit par Serge Quadruppani, 144 pages, 12 euros.

Nouvelle déception en ce début juillet, pour toutes celles et ceux qui se battent depuis des années pour que, comme en Italie, se tienne enfin un procès des responsables au plus haut niveau du scandale sanitaire de l’amiante...
Le 4 novembre 2013 s’est déroulé le procès de l’amiante à Beauvais. 218 salariés de chez Bosch réclament 20 000 euros pour « préjudices d’anxiété et bouleversement de la vie ». 500 personnes étaient présentes pour soutenir cette action.
Un bilan humain effrayant. 35 000 travailleurs sont morts, en France, d’une maladie de l’amiante, entre 1965 et 1995, et de 50 000 à 100 000 décès sont encore attendus d’ici 2025. 
En novembre 2012 Martine Aubry a été mise en examen par la juge Bertella-Geffroy pour homicide et blessures involontaires dans l’affaire de l’amiante de l’usine Ferodo-Valéo dans le Calvados où 1 300 anciens salariés sont déjà morts du cancer (voir Tout est à nous ! n°170).
50 000 à 100 000 décès de travailleurs de l’amiante recensés entre 2005 et 2025. Ce chiffre donne toute l'ampleur du problème. Mais au-delà des salariés malades, des dizaines de milliers d’autres vivent avec l’inquiétude de développer un cancer.
La mise en examen de l’ex-première secrétaire du PS dans l’affaire de l’amiante a permis de rappeler le rôle joué par l’État et les industriels dans ce scandale et la nécessité d’un procès que les victimes attendent toujours.Directrice des relations du travail de 1984 à 1987, au ministère du Trav
Malgré les recommandations de l’Affset sur les mesures du taux d’amiante dans les entreprises, l’État continue de mépriser le danger encouru par les travailleurs et les conséquences sur leur santé.
Devant des centaines de personnes, le tribunal de Turin a prononcé la condamnation des deux employeurs, accusés du procès Eternit (entreprise de transformation de l’amiante), à seize ans de prison et à 250 millions d’euros de dommages et intérêts aux parties civiles.
Deux rapports viennent de démontrer l’inefficacité de la réglementation censée protéger les travailleurs qui réalisent le retrait de l’amiante.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à amiante