Amazonie

L’une des caractéristiques les plus frappantes de la première année du gouvernement de Jair Bolsonaro a été sa politique « anti-environnementale », qui s’est d’ailleurs exprimée dans la presse internationale suite aux propos insensés tenus par le président de la République et son m

On a appris le 2 novembre l’assassinat de Paulo Paulino, tué la veille lors d’une embuscade tendue par des trafiquants de bois dans la région de Arariboia, dans l’État du Maranhão (nord-est du Brésil).
C’est le choc en cet été caniculaire : images dantesques de mégafeux ravageant la forêt tropicale ; images de l’agglomération de Sao Paulo avec ses 21 millions d’habitantEs plongée dans le noir le 20 août ; Bolsonaro mis sur la sellette au G7 de Biarritz et dénonçant les mises en demeure « co
On connaît les chiffres affolants de la déforestation : un cinquième de la superficie de la forêt primaire de l’Amazonie a déjà disparu et le rythme de la déforestation a augmenté de 60 % ces deux dernières années.
Au Pérou, la politique de l’État assure à n’importe quel prix la spoliation des ressources énergétiques péruviennes par les entreprises multinationales, principalement minières, pétrolières et gazifères.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Amazonie