Alstom

En avril 2014, la vente de la division énergie d’Alstom (usine de Belfort) à General Electric est annoncée par Patrick Kron, PDG d’Alstom, pour un montant de 13 milliards de dollars. Le ministre de l’industrie Montebourg est furieux car mis devant le fait accompli.

Vendredi 13 octobre, Philippe Poutou était à Grenoble pour soutenir les salariéEs de GE/Alstom. 
Au nom du NPA, Philippe Poutou sera à Grenoble à l'usine GE/Alstom le vendredi 13 octobre 2017 pour apporter son soutien à la lutte des salariéEs.
Valls et Hollande se vantent d'avoir sauvé les 400 emplois menacés à Alstom Belfort. L'Etat a pour cela passé commande de 15 TGV pour une ligne qui n'est pas équipée pour la grande vitesse !
Après de laborieuses tractations, le gouvernement a présenté son meccano politico-industriel censé assurer la pérennité du site de Belfort. Le seul objectif du gouvernement est de faire semblant d’être utile et efficace jusqu’aux prochaines échéances électorales...
Mercredi 7 septembre à Belfort, ce fut un coup de tonnerre quand la direction d’Alstom a informé les salariéEs (sans passer par la réunion d’un comité d’entreprise) que le site de Belfort fermera ses portes, faute de commandes, en 2018...
La direction d'Alstom a annoncé le 7 septembre l'arrêt de la production de trains sur le site emblématique1 de Belfort, concernant 40
La semaine dernière, Poupard-Lafarge, le PDG annonçait la fermeture du site en 2018 pour cause de « manque de commandes », ne proposant comme avenir qu’une mutation aléatoire en Alsace.
Le groupe Alstom a annoncé sa volonté de liquider en deux ans l’usine historique d’où était sortie sa première locomotive à vapeur en 1880, et qui emploie encore 480 travailleurs et produit notamment les TGV.
À propos d’Alstom, les médias n’en finissent pas de commenter le « virage » politique que constituerait le retour de « l’État stratège».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Alstom