Alain Krivine

Publié par la Nouvelle RépubliqueTrois questions à…
Alain Krivine, figure de mai 1968 et ancien dirigeant de la Ligue communiste révolutionnaire.

Tu as animé bon nombre de réunions sur Mai 68, organisées à l’initiative de différents comités NPA. Qu’en retiens-tu, qu’est-ce qui t’a éventuellement frappé dans les réactions ou apports des participant-e-s ?
Alain Krivine, une des figures de Mai-68, est venu en Côtes-d’Armor, le 16 juin. Il évoque son Mai-68, donne sa vision de la France et des Français aujourd’hui.
Nous étions 80 personnes ce 12 juin à Lyon au meeting avec Alain Krivine autour de Mai 68. La soirée a commencé avec la projection du film « Mai 68 : tout changer », interviews d’acteurEs de Mai 68 réalisé par le NPA. 
Est-ce un clin d’œil aux « longues marches » initiées par les Maoïstes après Mai 68 ? En tout cas Alain s’est déplacé en pleine zone rurale, à Plougonver, à dix kilomètres de Guingamp, pour y porter l’esprit de Mai.
Événement peu banal le jeudi 7 juin : l’équipe Sud du Technocentre Renault avait invité Alain Krivine et d’anciens militants ouvriers de Billancourt à une réunion-débat pour évoquer ce que fut Mai 68 dans cette usine mythique du mouvement ouvrier.
Nous étions plus de 200 au soir de la manif du 22 mai, militantEs et proches, dont de nombreux jeunes.
À la veille du long week-end de Pentecôte, une centaine de personnes ont participé à la soirée « Quelle actualité de Mai 68 aujourd’hui ? » à Montpellier.
Entre jours fériés et week-end prolongé... il fallait l’oser ! Dans le Perche, on l’a osé, et ça a marché. Près de 70 personnes se sont déplacées, le vendredi 11 mai, pour écouter Alain Krivine et échanger avec lui sur Mai 1968.
Samedi 7 avril, environ 70 personnes sont passées au débat-couscous organisé par le comité NPA de Saint-Denis (93).

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Alain Krivine