Airbus

Sous-traitant de premier rang d’Airbus, le groupe Derichebourg Aeoronautics Services (opérateur de services aux entreprises) emploie 1600 salariéEs dans la région toulousaine, avec des équipes allant de 20 à 200 disséminées sur les différents sites d’Airbus.

La pandémie du coronavirus a entraîné le quasi-arrêt d’un trafic aérien. Bien des compagnies aériennes, certaines menacées de faillite, demandent des reports de livraisons avant, sans aucun doute, d’annuler des commandes.
La politique d’Airbus dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 et du confinement est plutôt difficile à lire. D’un côté, les avions passagers sont cloués au sol dans leur écrasante majorité, et les compagnies aériennes et les loueurs ne savent plus quoi en faire.
Depuis le 16 mars, il y a eu dans l’aéronautique un processus de révolte contre le maintien des activités non-essentielles, que le patronat du secteur voulait au départ maintenir, et ce alors que l’immense majorité des compagnies aériennes ont suspendu leurs vols.
Après quatre jours d’arrêt de la production, celle-ci a repris lundi 26 mars dans l’ensemble des usines du groupe, sous-traitants compris.
Une machine à cash : c’est ainsi que toute une génération de salariéEs voit désormais Airbus.
Le jeudi 8 juin, la cinquantaine d’ouvriers du nettoyage de la chaîne A330 se sont mis en grève pour que leur nouvel employeur, la société ONET, respecte un accord salarial obtenu l’année précédente par une grève de quatre jours contre l’ancien employeur la société TFN.
Le groupe Airbus réunit trois entités : les avions civils (Airbus Avions), le militaire et les satellites (Airbus Défense et Espace) et les hélicoptères (Airbus Hélicoptères).
La nouvelle usine d’Airbus à Mobile, dans l’État de l’Alabama aux États-Unis, a été inaugurée en grande pompe la semaine dernière. Elle s’ajoute aux sites d’Airbus à Toulouse, Hambourg et Tianjin (Chine), pour l’assemblage des appareils de type A320.
Avec un chiffre d’affaires en hausse de 7 % et un résultat net en hausse de 68 %, Airbus pète la santé...

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Airbus