Air France

Un accord salarial a finalement été signé à Air France : 2 % rétroactif au 1er janvier 2018, 2 % au 1er janvier 2019, 100 euros d’augmentation de la prime uniforme annuelle.

Le nouveau PDG d’Air France/KLM venu d’Air Canada, Benjamin Smith, a pris ses fonctions le 15 septembre, en avance sur la date prévue. Car la crise est profonde à Air France, qui a vu le précédent PDG essuyer une défaite cuisante lors du référendum de mai sur les salaires.
Air France vient de rendre public le coût de la grève de février à mai : 330 millions d’euros, soit plus de trois fois le montant de la revendication, et rien n’est réglé après le départ du PDG Janaillac fin mai, suite à sa défaite lors du référendum interne.
Le référendum qui a vu la direction d’Air France perdre avec une très forte mobilisation des salariéEs n’en finit pas de produire ses effets. 
La nouvelle direction d’Air France refusant d’entendre ses revendications, l’intersyndicale d’Air France appelle de nouveau à la grève du 23 au 26 juin. 
Après la consultation qui a vu les salariéEs refuser le projet de la direction à plus de 55%, Janaillac, le président d’Air France-KLM, a démissionné comme il l’avait annoncé.
En octobre 2015, deux dirigeants d’Air France avaient fui, humiliés par les milliers de salarié-e-s venu-e-s manifester contre le plan « Perform », 2900 emplois supprimés, après avoir déjà subi en 2012 le plan d’attaques sociales précédent, Transform.
Le mardi 15 mai, le PDG d’Air France KLM, Jean-Marc Janaillac, 65 ans, s’en est allé. Plein de rancœur après avoir mis sa tête dans la balance, certain qu’il allait remporter son référendum…
Malgré une intense propagande, tout l’encadrement mobilisé pour faire peur aux salariés, ainsi que les deux syndicats d’accompagnement CGC et CFDT, la réponse des salariés d’Air France est nette. A plus de 55% ils ont dit non. Avec une participation de 80%.
La lutte sur les salaires à Air France dure depuis maintenant plus de deux mois. Il y a déjà eu 11 journées de grève à l’appel d’une intersyndicale large regroupant tous les syndicats de pilotes, les syndicats d’hôtesses et stewards et, au sol, SUD, la CGT et FO. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Air France