agriculture

Ainsi s’intitule la pétition lancée par Fabrice Nicolino et François Veillerette, que le NPA soutient et va relayer.

Six syndicalistes de la Confédération paysanne viennent d'être condamné·e·s à 120 000 euros. Leur crime ? Avoir démonté, sans les endommager, des installations de la ferme des 1 000 vaches, pour les rapporter à la préfecture afin de dénoncer l'élevage concentrationnaire industriel.
La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) a donc décidé de s’essayer à un nouveau mode d’action : le blocage des raffineries de pétrole. 
Depuis le mois d’avril 2018 une campagne de recherche de glyphosate dans les urines des habitantEs est lancée en Ariège. Elle préfigure une action nationale de grande envergure.
Les Monsanto Papers ont mis au grand jour les mensonges et manipulations de la firme sur sa molécule phare, le glyphosate, commercialisée dans le Roundup.
Entretien. Lors du Salon de l’agriculture, le NPA a distribué un document : « Libérer l’agriculture du capitalisme ». Nous avons pu défendre nos propositions pour une agriculture paysanne bio et échanger avec différents acteurEs.
Le 28 février, grâce à notre camarade Michel, éleveur de porcs blancs dans le Finistère, nous avons pu échanger avec un milieu où le NPA est peu présent, et développer l’intérêt de lier les luttes, où qu’elles soient, contre un système qui asservit les humains et détruit l’environnement. 
Les exigences portées par les syndicalistes, et que nous soutenons – accès à la prime d’activité et au RSA, déclenchement automatique de l’instruction pour les autres aides (logement, santé, allocations familiales, aides d’urgences, tarifs sociaux…), accès à un service de remplacement gratuit
L’agriculture doit retrouver sa fonction, qui n’est pas de faire du profit mais de nourrir les populations en qualité et en quantité. Ce qui est incompatible avec l’agro-industrie. Les responsables des difficultés des paysanEs d’ici ne sont pas les paysanEs d’ailleurs !
Le scandale Lactalis continue. Les épisodes s’enchaînent depuis des mois, comme s’ils suivaient un scénario catastrophe.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à agriculture