Afghanistan

Film d’animation français, 1 h 21 min, sorti le 4 septembre.

Le 18 septembre, l’Assemblée nationale (après le Sénat) a voté majoritairement et sans état d’âme la ratification d’«un accord européen de coopération en matière de partenariat et de développement » entre l’Union européenne (UE) et l’Afghanistan dont le but principal (article 28) est d’expuls
40 morts dans un assaut contre l’hôtel Intercontinental de Kaboul le 20 janvier ; plus de 100 morts dans un attentat à proximité du ministère de l’Intérieur le 27 janvier ; 11 morts, 48 heures plus tard, dans une attaque contre l’Académie militaire… Le chaos s’approfondit en Afghanistan, plus de
Le secrétaire à la Défense des États-Unis, Jim Mattis, surnommé « Mad dog », « le chien fou », en raison de ses exploits militaires passés, et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, étaient à Kaboul le 27 septembre.
Devant des militaires à Fort Myer, en Virginie, le 21 août, Trump a annoncé l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan, revenant sur sa promesse électorale qui attaquait Obama, critiqué pour avoir… renoncé au retrait des forces étatsuniennes.
Le 31 mai, au cœur du quartier diplomatique de Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, un attentat au camion piégé a tué au moins 90 personnes et fait des centaines de blessés.
La mission de l’Otan en Afghanistan, Resolute Support, 13 450 soldats dont 8 400 membres de l’armée américaine, est officiellement terminée depuis fin 2014, et Barack Obama devait retirer les dernières troupes début 2017.
Jeudi 13 avril, les États-Unis ont largué la plus puissante bombe non nucléaire qu’ils aient jamais employée, la GBU-43/B, surnommée « la mère de toutes les bombes » : 9,8 tonnes lâchées par un avion-cargo dans l’est de l’Afghanistan, près de la frontière avec le Pakistan.
Obama a annoncé jeudi le maintien de plusieurs milliers de soldats américains en Afghanistan au-delà de 2016. Officiellement, les troupes américaines auraient dû se retirer depuis dix mois, elles sont toujours là et vont rester jusqu'en 2016 au moins.
Le 31 décembre a officiellement pris fin la présence des troupes de l’Otan en Afghanistan, après treize années d’aventure militaire qui ont englouti plus de 1 000 milliards de dollars de dépenses pour Washington, soit plus de 800 milliards d’euros, et coûté la vie à 3 485 soldats de la coalit

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Afghanistan