actualité

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Le ton monte du côté du lycée Jean Macé et la mobilisation des lycéenNEs prend corps.

Là où le bac, diplôme national certes imparfait, sanctionnait anonymement un niveau scolaire, la réforme de l’entrée à l’université va introduire des inégalités entre les bacheliers en mettant en œuvre une sélection.
Il ne fait pas de doute que le photomontage republié le 17 novembre, sur Twitter, par Gérard Filoche, est antisémite.
Les salariés qui font le nettoyage pour la SNCF dans la région de Paris Nord sont en grève depuis le 2 novembre. Quasiment 100% de grévistes pour dénoncer ce qui est une véritable fraude. En effet, la société de nettoyage H.
Ce que la presse a convenu d’appeler le « procès de la voiture de police incendiée du quai de Valmy » a rendu son verdict le 11 octobre : de très lourdes peines pour une partie des neuf accusés. Sept, cinq, quatre et deux ans d’emprisonnement, dont la moitié ferme, pour six d’entre eux.
« Derrière le mythe de la révolution citoyenne », était titré l’article  de notre précédent dossier consacré à l’Amérique latine (« Les gouvernements "progressistes" à bout de souffle », n° 58 d’octobre 2014). Souvent, un mythe perdure pourtant bien au-delà de sa date de péremption.
Pendant quatre mois, une crise politique aiguë a agité le Venezuela. Celle-ci s’inscrit dans le contexte d’un effondrement économique qui frappe le pays depuis 2014. Les classes populaires vénézuéliennes paient un lourd tribut et subissent des violences de toutes formes. 
La situation argentine présente certaines similitudes avec celle que nous connaissons en France. Comme ici, les deux formations qui étaient depuis des décennies les piliers du bipartidisme bourgeois ont éclaté ou se retrouvent dans une crise profonde.
La situation politique brésilienne est devenue, dans le contexte de la crise des gouvernements dits progressistes d’Amérique Latine, extrêmement complexe. Cet article essaie d’apporter des clés de compréhension des bases structurelles et des intérêts en jeu dans cette situation.
Il y a trois ans, nous analysions la situation des gouvernements latino-américains dits « progressistes », en signalant qu’ils étaient « à bout de souffle »1.

Pages

S'abonner à actualité