(93) Seine-Saint-Denis

Nous étions une trentaine à nous retrouver dans une très bonne ambiance au bar « Chez Agnès », à la soirée de débat et de rencontre avec Ugo Palheta pour discuter de son dernier livre la Possibilité du fascisme.

La grève des salariéEs du théâtre de La Commune d’Aubervilliers concernant leurs conditions de travail dure depuis deux mois, et les négociations, enfin ouvertes, avancent lentement. 
Le PCF a lancé la semaine dernière une proposition de réunion pour construire un “front de lutte local services publics” aux organisations locales du collectif national le lundi 16.
Dimanche 18 mars, 150 sans papiers ont pénétré dans la Basilique de Saint-Denis.
500 personnes ont manifesté samedi dernier dans les rues de Saint-Denis, à l’appel de la coordination de lutte des sans-papiers du 93 et de collectifs d’habitantEs d’immeubles expulsés au cours de l’année 2017. 
Samedi 4 novembre, une centaine de personnes (habitantEs surtout, enseignantEs, militantEs associatifs et quelques éluEs) ont marché à Saint-Denis entre les cités Saussaie-Floréal-La Courtille (SFC) et Neruda et Allende, à l’appel d’un groupe de « mamans » mobilisées contre les violences.
En 2007, une étude menée et signée par la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) a permis de révéler une pollution « catastrophique » selon les termes du rapport. Les eaux rejetées par la SNEM sont incroyablement contaminées.
Jeudi 8 juin se tenait dans le préau de l’école Jean-Vilar une réunion-débat organisée par les comités NPA de Saint-Denis et de Saint-Ouen. Plus de 70 personnes sont venues écouter les deux candidates Cathy Billard et Élise Lecoq et leurs suppléantEs Théo et Simon.
Sans surprise, la candidate du NPA, syndicaliste enseignante bien connue sur le secteur, n’a fait qu’un score des plus modestes sur fond d’abstention et de guerre à gauche du PS, entre La France insoumise, le PCF et l’ex-maire ex-PCF Jean-Pierre Brard.
C’est à plus de 200 que les professeurs des classes d’accueil de collèges et de lycées qui scolarisent les élèves étrangers se sont retrouvés ce jeudi 18 mai devant la direction départementale de l’Éducation nationale du 93 à Bobigny.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à (93) Seine-Saint-Denis