(92) Hauts-de-Seine

La semaine dernière, avec l’interpellation et la garde à vue de Gaël Quirante, La Poste a tenté de tétaniser les grévistes et de décapiter le syndicat SUD Poste 92. Les rassemblements du week-end, la solidarité qui s’est largement exprimée, a totalement déjoué cette manœuvre.

Dans la nuit du 14 au 15 juin, une centaine de postiers et postières et leurs soutiens ont investi le siège national de la Poste à Issy les Moulineaux. Au lieu de chercher à discuter avec les grévistes, la direction a préféré, comme d'habitude, faire appel à la police.
Presque toute la semaine de rentrée, depuis mardi, le lycée Joliot-Curie de Nanterre a été très majoritairement en grève reconductible.
L’Humanité a publié la semaine dernière une lettre publique à la présidence de l'Université de Paris Nanterre
La présidence de l’Université de Nanterre a interdit l'accès du campus à Victor et Mickaël, étudiants et militants à Nanterre. Pas de vacances pour la répression…
150 postières et postiers du 92 sont en grève depuis le 26 mars 2018.
Le 26 novembre, les postierEs du 92 ont franchi le cap des 8 mois de grève. Une durée historique.
La fermeture du service des consultations non programmées de l’hôpital Nord 92, qui appartient (jusqu’à maintenant) au secteur hospitalier privé à but non lucratif, a été décidée par le nouvel exploitant de l’hôpital Nord, le groupe ADEF, spécialisé sur le marché des maisons de retraite. 
Communiqué de presse des étudiant.es mobilisé.es de Nanterre suite à la décision de l'Université de maintenir les partiels dans des sites délocalisés. 
Du 6 au 15 mars, la direction de Geodis au port de Gennevilliers a convoqué 11 délégués CGT à des entretiens préalables avant « sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement ». L’un d’eux subit depuis le 22 février une mise à pied conservatoire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à (92) Hauts-de-Seine