(76) Seine-Maritime

Le pari a été tenu : malgré l’actualité très chargée, une centaine de personnes étaient présentes à l'appel de Solidaires 76, le NPA Rouen et le Front social Rouen. Trois groupes de musique (Swing 276, Motema et Drive in Saturday) sont venus animer cette soirée.

Après des années de batailles syndicales, des mois de mobilisation des personnels rythmés par les « mardis de la colère », et 26 jours de grève dont 16 jours d’occupation du toit des urgences, la mobilisation des personnels du centre Pierre Janet, soutenue par une intersyndic
Au Centre Pierre-Janet (psychiatrie de l’hôpital du Havre, voir l’Anticapitaliste n°435), la lutte a franchi un nouveau cap le 26 juin.
A Rouen, comme dans la plupart des villes de province, la révolte étudiante, puis la grève générale de mai-juin 1968 ont été rythmées par les événements parisiens.
Une belle réussite pour la fête annuelle du NPA Rouen, placée cette année sous le signe de mai 1968. Plus de 220 personnes sur l’ensemble de la journée, avec 160 repas servis. Il faut remonter à loin (avant 2012) pour une telle affluence à la fête rouennaise.
Le 10 janvier les agents de l’accueil physique et de la plateforme téléphonique y ont fait grève massivement. Les causes ? Sous-effectif, impossibilité de traiter dignement les assurés, des files d’attente de 700 personnes devant le siège du Havre, des agressions...
Il y a un an, après plusieurs semaines de grève, le personnel du Centre Hospitalier du Rouvray obtenait le recrutement de 15 postes supplémentai- res, dans les services de soins.
La part du fret ferroviaire dans le transport de marchandises ne cesse de baisser en France* depuis une quinzaine d'années.
Typographe à 16 ans, puis tour à tour, photograveur, chômeur, marchand de primeurs, correcteur, brancardier, Jack était un personnage truculent, fantasque, attachant. Après un long compagnonnage avec la LCR, il participe activement à la création et à la vie du NPA d’Elbeuf (près de Rouen).
Plus de soixante personnes, venant de Sotteville-lès-Rouen et de l’agglomération (Saint-Étienne du Rouvray, Petit-Quevilly, Rouen…), d’Elbeuf, du Havre, etc., se sont retrouvées mercredi 17 mai à l’occasion du premier café-débat organisé par le groupe « Sotteville À Gauche Vraiment » sur

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à (76) Seine-Maritime