(61) Orne

Samedi 15 avril, durant le long week-end pascal, en période de vacances scolaires, 150 personnes sont quand même venues au meeting, avec présence des médias locaux et nationaux. Et des jeunes comme jamais on en voit dans des réunions militantes ici !

Mercredi 23 novembre, une grosse vingtaine de personnes se sont réunies avec Christine Poupin, porte-parole nationale, après le 1er tour de la primaire de la droite et la victoire de Trump... « Rien de prévu ! », mais les candidats les plus droitiers et réactionnaires l’ont emporté.
Mercredi 20 avril, au bout de trois jours de grève, les facteurs du Pays d’Auge reprenaient victorieusement le travail. Ils ont dû faire face à toutes les manœuvres, pressions de la direction de La Poste (huissier, police…).
La Nuit Debout a été organisée par le collectif “On vaut mieux que ça”. - 18h nous nous sommes retrouvés une trentaine pour préparer l'espace sur la place (montage de cartons/bâche, installation de la magnifique banderole…)- de 19h à 22h30, très très froid, au p
Vendredi 27 mars, 40 personnes ont participé à cette soirée où a été évoquée la situation préoccupante vécue par les travailleurs et exploités, notamment en France : politique désastreuse du gouvernement actuel, retour en force de l’UMP, progrès continus d’un Front national qui sait dévoyer la co
Depuis  le 24 février, les facteurs de la Basse-Normandie sont en grève reconductible. Une grève massive puisqu’il y a plus de 60% de grévistes dans toute la région (1236 facteurs en grève ), avec des pointes à plus de 85 % voire 100 % sur certaines plaques de distribution.
Plus de 500 manifestants, 60% de grévistes sur l’ensemble de la région, et la reconduction de la grève… Les facteurs de Basse-Normandie montrent la voie.
Depuis maintenant presque 9 mois, RESF/UCIJ (Unis contre l’immigration jetable), collectif unitaire regroupant associations, syndicats et partis politiques, se mobilise autour des mineurs isolés étrangers (MIE) déboutés de leur minorité et donc expulsés du Foyer de l’enfance.
Samedi 29 novembre, journée internationale de solidarité avec la Palestine, une vingtaine de militantEs se sont relayés devant les entrées de Leclerc, avec affiches et tracts appelant au boycott des produits israéliens.
Du 24 au 28 octobre, une quinzaine de « tracteurs vigilants de Notre-Dame-des-Landes » ont parcouru 500 km pour soutenir les inculpés de la lutte contre la ferme des 1 000 vaches, et participer au procès militant de l’agriculture industrielle qui s’est tenu devant le tribunal d’Amiens.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (61) Orne