(59) Nord

Le Front national tenait son congrès à Lille les 10 et 11 mars.

En juin 2014, suite à la perte de marché représentant 70 % de l’activité de ses ateliers, la société Ogura (Industrie automobile) s’est séparée d’une vingtaine de salariéEs : licenciements pour inaptitude au travail, économique et d’autres masqués comme des départs volontaires et des ruptures
En juin 2014, suite à la perte de marché représentant 70 % de l'activité de ses ateliers, la société OGURA (Industrie automobile) située à Onnaing (59), s'est séparée d’une vingtaine de salarié-e-s, licenciements pour in
Le 17 avril, la métropole lilloise (MEL) a attribué à Veolia le contrat de délégation de service public pour la distribution d’eau. Elle a donc refusé le retour en régie publique malgré la bataille unitaire menée en ce sens depuis 2011 par le collectif eau, dont le NPA est membre.
Sambre-et-Meuse Feignies (59). Bien sûr, de New Fabris aux Fonderies du Poitou en passant par la SBFM et quelques autres, ce n’était pas la première fois qu’Olivier Besancenot traversait une fonderie au côté de salariéEs en lutte pour la défense de leur emploi, de leur outil
L’usine PSA de Sevelnord, à Lieu-Saint-Amand, près de Valenciennes, emploie 2.200 salariés, dont un certain nombre en contrat de professionnalisation. Depuis le désengagement de Fiat, en 2011, Sevelnord est devenu propriété de PSA à 100%.
70 personnes y ont participé jeudi 13 mars : une affluence réduite par rapport à l’intérêt que suscite la présentation de ces listes auprès de nos sympathisantEs. L’occasion de renouer un contact distendu ces dernières années, et de rencontrer de nouvelles personnes, notamment des jeunes.
Services publics (eau, déchets, chauffage collectif, parkings, etc) confiés au privé, expulsions des Roms, financement public d’un nouveau stade géré par une entreprise privée, rénovation urbaine qui rejette les classes populaires hors de la ville...
Depuis cet automne, les salariéEs de la Redoute multiplient les débrayages, journées de grève et manifestations pour lutter contre le plan de licenciement qui prévoit la suppression de près de 1 200 emplois sur les deux sites de Roubaix et Wattrelos (sur 2 500 salariéEs que compte l’entrepris

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (59) Nord