(55) Meuse

Le 12 septembre dernier à Bar-le-Duc (Meuse), Jean-Pierre Simon, un petit paysan du secteur, a été jugé pour avoir aidé les opposantEs au projet d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure.

Après une période intense de mobilisations, d’actions, d’occupation et de réoccupation depuis le mois de juin (voir l’Anticapitaliste n°345 et 346), et alors que la fatigue se fait ressentir en plein #Eted’urgence (c’est ainsi qu’est nommée la période par les opposantEs), il a été décidé
Depuis 15 jours, nous avons investi la forêt où avant même d’avoir obtenu la moindre autorisation, l’Andra a commencé à défricher.
À proximité du site prévu pour l’enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux, 99 % de la radioactivité enfouie, future troisième zone la plus nucléarisée du monde, se tenait du 3 au 4 juin le camp Bure Anti-K, qui a ensuite rejoint la grande manifestation « 200 000 pas a Bure » q
Réunie le mercredi 11 mai, la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a examiné le rapport du sénateur Michel Raison et approuvé la proposition de loi Longuet / Cigéo (centre industriel de stockage géologique )...
Une galerie qui s’est effondrée à 500 m sous terre a entraîné la  mort d’un technicien de 42 ans le mardi 26 janvier lors d’un accident sur le site de Bure (Meuse), site où les autorités forment le projet insensé d’enfouir les déchets nucléaires les plus dangereux pour des centaines de millie

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (55) Meuse