(13) Bouches-du-Rhône

Samedi 16 juin les militantEs du NPA Marseille ont accueilli une centaine de participantEs, en collaboration avec le Chapiteau, lors d’une journée festive et politique, une belle occasion de découvrir, se rappeler ou même vivre les moments de la plus grande grève ouvrière de France.

Le cynisme gouvernemental n’a pas de limites.
Avec la décision du gouvernement de supprimer un maximum de CUI, les professeurEs du lycée Saint-Exupéry ont appris, le jour de la prérentrée, que ce serait 28 postes qui seraient supprimés sur l’établissement.
Jeudi 2 mars, notre candidat y a rencontré des journalistes de BFMTV, du Ravi, mensuel local réputé pour son impertinence, et de la Marseillaise, qui la veille avait annoncé le meeting dans une colonne entièrement réservée au NPA.
Voilà trois ans que les salariés des Moulins-Maurel se battent contre le projet de fermeture de leur usine de production de semoule, et l’occupent pour en empêcher le démantèlement...
Samedi 5 novembre, sur la place Félix-Baret en face de la préfecture se tenait une manifestation en présence du maire FN du 13e secteur, Stéphane Ravier, et de quelque 80 autres personnes, contre l’accueil de migrantEs.
Les premières semaines de lutte contre la loi travail ont été marquées par une criminalisation sans précédent des militantEs mobilisés au quotidien. Outre la violence hallucinante des forces de l’ordre, le vocabulaire méticuleusement choisi par le gouvernement a fait des ravages.
Même un porte-parole du NPA peut être « pris en otage » par des grévistes... C’est arrivé jeudi 23 juin à notre camarade Philippe Poutou qui devait tenir une réunion à Marseille, et qui s’est trouvé bloqué à Bordeaux, avec un avion cloué au sol par la grève du contrôle aérien.
Dès le début du mouvement, les ZI des Bouches-du-Rhône ont été le terrain d’actions d’envergure, interprofessionnelles et intersyndicales. Pétrochimie, déchets... Chronique d’un mouvement qui se construit, dans la solidarité mais également dans la détermination politique.
Entretien. Salarié depuis 10 ans à la FNAC-Marseille-Valentine, Marc Pietrosino travaille au rayon librairie et y est délégué CGT.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à (13) Bouches-du-Rhône