(01) Ain

D’OSER à RESO, la renaissance d’une association de solidarité. 

Les « jungles », comme ils disent, ce n’est pas qu’à Calais...
La situation faite ici aux migrantEs est la même qu’ailleurs : tracasseries administratives, délais sans fin pour obtenir une domiciliation, absence de solutions d’hébergement...
Depuis plusieurs années, 10 à 80 migrantEs dorment dans les rues faute de places dans les centres d’accueil.
En lien avec les manifestations autour de la COP21, le NPA local avait invité Michel Husson pour un débat public vendredi 20 novembre.
Organisé par le comité local du NPA jeudi 30 avril, ce débat voulait rompre avec l’interprétation des médias, une interprétation ordonnancée autour de la saga de la famille Le Pen et qui décervelle auditeurs et lecteurs...
Depuis le 9 décembre, l'immense majorité des factrices et facteurs de Meyzieu, Jons, Jonage et Pusignan est en grève. Elles et ils luttent pour le maintien du centre de distribution du courrier sur Meyzieu et contre la réorganisation du travail annoncée par la direction.
En juillet, une cinquantaine de demandeurs d’asile étaient expulsés de l’immeuble qu’ils occupaient depuis un an, avec le soutien d’un collectif (voir l’Anticapitaliste n°249 et 253). Après une nuit passée dans les locaux du diocèse, une autre dans un square...
Comme nous le pressentions, le bâtiment occupé depuis un an par des familles de demandeurs d’asile (voir l’Anticapitaliste n°249) a été évacué par les forces de « l’ordre ».
Le 8 juillet 2013, le Collectif de solidarité avec les migrants réquisitionnait un bâtiment voué à la démolition pour y loger des familles de demandeurs d’asile contraintes, jusqu’à cette date, de survivre dans des garages, sans eau ni chauffage...

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (01) Ain