Société

Deux récentes affaires de violences policières sont particulièrement révélatrices du climat répressif dans lequel nous évoluons : brutalités policières entraînant la mort, mensonges d’État, impunité garantie par les prétendus organismes d’enquête.

Mercredi 3 juillet, Lakhdar Bey, un homme de 52 ans est mort d’une crise cardiaque des suites d’une interpellation musclée réalisée par la police devant ses enfants. Son crime ?
Mercredi 3 juillet, la société de logement social « Cristal habitat », présidée par Alexandra Turnar, conseillère régionale LR, et Michel Dantin, maire LR de Chambéry, a fait expulser une famille avec 4 enfants, dont le dernier-né n’avait que quelques jours.
Plusieurs dizaines de jeunes, assisEs sur le Pont de Sully à Paris pour manifester pour le climat, ont été gazéEs à bout portant, en plein visage, par la police. À Nantes, dans la nuit de la Fête de la musique, elle a attaqué avec chiens, matraques, grenades lacrymogènes.
Retour sur une occupation de logements qui dure depuis février 2009.
Ce jeudi 20 juin le tribunal correctionnel de Nîmes avait à juger six Gilets Jaunes pour leur participation à ce mouvement social. Ce véritable acharnement judiciaire vise à réprimer les manifestants en les poursuivant pour des motifs le plus souvent sans aucun fondement.
Entretien avec Aurélie et Rémi, deux camarades interpellés à Paris lors de l’acte 28 des Gilets jaunes (25 mai). 
Par Alain Brossat
De 1986 à 2014, en adoptant 14 lois sécuritaires le Parlement a renforcé encore le caractère autoritaire de la constitution.
C’est une première dans l’agglomération grenobloise.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Société