Services publics

On aurait aimé qu’après – notamment – la tragédie du Bataclan, la détestable métaphore selon laquelle les grévistes prendraient les usagerEs « en otage » soit définitivement reléguée aux oubliettes.






Après les lycéens, c'est au tour des enseignants-chercheurs, des universitaires et des étudiants de descendre dans la rue, aujourd'hui 10 février, pour demander le retrait du décret sur les enseignants-chercheurs concoctés par V. Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur.

Les attaques contre le service public d’enseignement supérieur et de recherche viennent de connaître une nouvelle accélération.







Motions votées par la Coordination Nationale des Universités réunie en Sorbonne (Amphi Richelieu) le 2 février 2009.
196 délégués présents, 313 participants présents en Assemblée Générale.

Motion n°1
Le projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, doit être débattu au Parlement à partir du 10 février. Il vise à donner à l’hôpital public un fonctionnement inspiré du privé et à transférer à ce dernier une partie de ses missions.
Dans un discours très marqué par la crise, Sarkozy a présenté ses « vœux aux enseignants », à Saint-Lô (Manche), lundi 12 janvier.

 
Le 16 décembre, la sixième séance de négociations sur l’assurance chômage se tenait. Sans que le projet du Medef ne change radicalement.
La mobilisation lycéenne, et plus largement le mouvement social de défense de l'école publique qui monte en puissance depuis plusieurs semaines, ont obligé Darcos à un recul.
La réforme de la seconde prévue pour entrer en application dès septembre 2009, est repoussée d'un an.
Les collectifs de défense et de développement des services publics, ainsi que des responsables syndicaux, politiques et associatifs se sont réunis à Cognac (Charente), les 6 et 7 décembre, pour l’assemblée générale de Convergence.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics