Services publics

Gaël ne passe pas une mais deux fois en correctionnelle le 18 décembre prochain. Il est accusé par des cadres de La Poste de « vol avec violence » et « violence ».

Après la résistance de nombreux enseignants au « soutien » censé résoudre la difficulté scolaire, le projet d’évaluations nationales en CM2 et CE1 a probablement été l’élément de trop qui cristallise le reste.
Le vote final sur le changement de statutde La Poste devait avoir lieu à l’Assemblée nationale mardi 12 janvier. Ce service public devient une société anonyme qui pourra avoir maintenant sans entraves le même comportement que n’importe quelle entreprise de droit privé.
Peut-on diversifier le recrutement des « grandes écoles » sans remettre en cause leur fonction primordiale : assurer la reproduction sociale de la poignée de grands décideursqui, en France, règne sur l’économie et l’appareil d’État, de pères en fils ?


Déjà avant les vacances de Noël, des lycéens sont descendus dans la rue à plusieurs reprises pour protester contre la casse de l’éducation et exiger le retrait de la réforme du lycée de Luc Châtel.


La proposition de loi Antier, comme la Palme d’or à Cannes du film Le ruban blanc, montrent bien que la violence infligée aux enfants est devenue une question de société incontournable, mais qui divise profondément la société.
Nous étions 65 militants du NPA, du PG, du PC, de la FASE et la GU à débattre le 15 décembre pour la « Défense des emplois et des services publics Rive droite » (quartiers populaires de la banlieue de Bordeaux), dont des élus et responsables CGT du secteur.

Annonce de mesures symboliques contre les bonus des banquiers d’un côté, dizaines de milliards distribués d’un autre aux plus grosses entreprises dont on apprend qu’elles paient trois fois moins d’impôts que les PME: l’État est au service exclusif des plus riches.
Après les sénateurs, les députés viennent de voter le changement de statut de la Poste, à compter du 1er mars 2010.
Le vote définitif des deux assemblées doit intervenir le 12 janvier.
La lutte que mènent les lycéens a trois objectifs principaux : le retrait de la réforme Chatel du lycée, l’arrêt des suppressions de postes et le retrait des mesures sécuritaires (flics dans les lycées, portiques de sécurités à l’entrée, etc.). Entretien avec Jules Lavalou, lycéen à Rennes.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics