Services publics

Blanquer a eu un gros coup de chaud, et pas à cause de la canicule de juin. Après avoir voulu passer en force sur la mise en œuvre de ses réformes (dans la voie générale et professionnelle) en jetant une pagaille généralisée, il a fait le choix de passer en force sur les examens.

Depuis l’an dernier, les lycées sont sous pression du ministre Blanquer qui avait promis de ne faire aucune réforme et qui remet en cause de fond en comble l’organisation des lycées généraux et technologiques, des lycées professionnels, le baccalauréat, et l’orientation.
En matière d’exploitation et d’instabilité au travail, la difficile situation des professeurEs de l’enseignement privé hors contrat est mal connue.
Le collectif des Stylos rouges est l’expression d’un ras-le-bol profond dans l’Éducation nationale.
Nos camarades Micka et Victor ont été interdits d’accès à l’université. 
Les « Stylos rouges » sont nés sur les réseaux sociaux le 12 décembre, suite au discours de Macron qui avait « zappé » les enseignantEs dans la longue litanie de toutes celles et ceux qu’il prétendait comprendre. 
La balle est dans le camp de la direction de La Poste.
Ils et elles étaient un peu plus de 200 au départ de la Marche des oreilles, le 1er décembre, pour réclamer la réouverture de la maternité du Blanc.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics