Services publics

Alors que nous sommes dans la troisième semaine de la réouverture des écoles et des collèges, le matraquage médiatique bat son plein pour affirmer, à l’unisson du ministre, que tout se passerait très bien, qu’élèves et enseignantEs seraient même ravis de se retrouver.

Entretien avec Gaëlle Martinez, déléguée générale de Solidaires Fonction publique. Elle revient avec nous sur la mobilisation de la fonction publique contre la « réforme » de la retraite à points.
La mobilisation en cours dans les lycées s’organise notamment autour du passage des nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C), conséquences de la réforme du bac menée par Jean-Michel Blanquer.
Le mouvement contre les retraites était resté discret à l’université jusqu’aux vacances de Noël : AG clairsemées et cortèges assez faibles alors que la présidence banalisait systématiquement les journées nationales de mobilisation.
Depuis plusieurs semaines maintenant, un collectif de précaires de l’enseignement supérieur s’est constitué à Rennes, réunissant une cinquantaine de doctorantEs, postdocs, Ater, ingénieurEs de recherches, Biatss des universités de Rennes 1, Rennes 2 Sciences Po Rennes.
Les épreuves de contrôle continue du bac Blanquer ont été perturbées dans plus d’un lycée sur trois. La profonde mobilisation lycéenne qui secoue le pays résonne dans un climat social déjà bouillant depuis le début de la grève et ouvre un axe de contestation supplémentaire.
La coordination nationale des facs et labos en lutte réunie les 1er et 2 février 2020 à Saint-Denis, aux côtés d’autres secteurs en lutte, a rassemblé plus de 750 étudiant·es, enseignant·es et/ou chercheur·es appartenant à 82 disciplines, ingénieur·es, membres des personnels administratif
Ce n’est même plus une provocation, c’est une gifle en plein visage.
Le statut des magistrats, le fonctionnement de l’institution judiciaire lui permettent-elles de jouer ce qui devrait être son véritable rôle, celui d’une autorité – puisqu’elle n’est pas, dans notre Constitution, un pouvoir – en mesure de contribuer aux équilibres démocratiques, en
Pour la troisième journée consécutive, des épreuves du « bac Blanquer » ont été annulées dans l’agglomération grenobloise. Après les lycées Bergès et Eaux-Claires, c’est à Meylan que les enseignant.es grévistes et les élèves déterminé.es ont réussi à faire annuler les épreuves.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics