Services publics

Ce mardi 25 février, bravant la pluie qui commençait à tomber sur Paris, le collectif des Revues en lutte, réunissant 141 revues scientifiques de sciences humaines et sociales mobilisées contre la réforme des retraites, la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et la

Nous vivons dans une société capitaliste néolibérale qui veut faire entrer toutes les relations humaines, tous les ­humains, dans le marché, capable de transformer une pratique de solidarité, l’auto-stop, en entreprise rentable, du type Blablacar.
Le 16 septembre les agentEs des Finances Publiques étaient appelés à faire grève pour combattre le projet de « nouveau réseau de proximité ». Cette première journée de grève depuis la rentrée a été une réussite.
L’année 2018-2019 est riche en enseignements. Il n’y aurait pas eu de mobilisation dans ce secteur sans les Gilets Jaunes, ce qui explique, en partie ses formes nouvelles et des nouveaux problèmes à résoudre.
Le 3 septembre, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé 5 800 nouvelles suppressions d’emploi dans son ministère d’ici la fin du quinquennat. La saignée sera en particulier très vive pour la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). 
Lundi 2 septembre, il y a les profs qui ont fait la rentrée, et il y a les autres.
La politique de Blanquer et du gouvernement Macron en matière d’éducation a rencontré l’an dernier un rejet massif de la part des enseignantEs, des parents d’élèves et des lycéenEs.
En juillet, lors de la dernière AG après les grèves de mai et juin, les personnels de l’éducation mobilisés à Toulouse s’étaient donné rendez-vous pour une nouvelle AG le mercredi 28 août à la Bourse du travail.
Blanquer a eu un gros coup de chaud, et pas à cause de la canicule de juin. Après avoir voulu passer en force sur la mise en œuvre de ses réformes (dans la voie générale et professionnelle) en jetant une pagaille généralisée, il a fait le choix de passer en force sur les examens.
L’annonce de la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) a suscité de nombreuses et légitimes critiques. Une campagne unitaire de mobilisation contre la privatisation d’ADP est en construction, dans laquelle le NPA entend jouer son rôle. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics