Services publics

Vendredi 24 janvier à Auch les Black Profs entrent en scène. En début de matinée des enseignants faisant partie de l’AG éduc 32 sont à l’initiative d’une action coup de poing devant une agence Axa. Dans la foulée, au départ de la manif interpro, la mairie est envahie.

Le mouvement social qui vient peut être à la hauteur de ce que nous fait subir un libéralisme autoritaire, inégalitaire, arrogant, islamophobe, et qui réprime dur, isole, multiplie la souffrance sociale pour toutes et tous. Tous ces adjectifs peuvent se résumer en plusieurs noms, bien sûr.
Retour sur une mobilisation organisée à l’occasion d’une « visite » d’un représentant du ministère.
Il avait 15 ans. Il est mort vendredi 4 octobre, en marge d’un cours d’EPS, aux Lilas.
Après une semaine d’un silence assourdissant autour du suicide de Christine Renon, l’Éducation Nationale a donc décidé de changer de stratégie de communication.
Entretien. Sabine Duran est directrice d’école à Pantin et militante à SUD Éducation 93. Nous l’avons interviewée à la fin de la marche blanche en hommage à Christine Renon, organisée le samedi 5 octobre à Pantin.
200 écoles fermées et 60 % de grévistes en Seine-Saint-Denis, plusieurs milliers de manifestants devant la direction départementale, des rassemblements de plusieurs centaines devant les rectorats à Grenoble et à Toulouse, en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane, à Marseille, partout dans le pays
Célestin Freinet est mort il y a 53 ans, mais sa pédagogie est toujours vivante, portée par des éducatrices et des éducateurs qui poursuivent sa réflexion pour mettre en cohérence engagement politique et pratiques de classe.
«L’idée est de ne pas faire de vague et de sacrifier les naufragés dans la tempête ! » Christine Renon, directrice de l’école maternelle Mehul de Pantin, est l’une de ces sacrifiéEs, qui s’est suicidée le 21 septembre dans son établissement.
Une semaine après le suicide de Christine Renon, dans le hall de son école, la maternelle Mehul à Pantin, nous sommes encore sous le choc, profondément tristes et profondément en colère. Parce que nous avons perdu l’une des nôtres. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Services publics