Services publics

Le 17 juin au matin, début des épreuves du bac, le ministre Blanquer oscillait entre les menaces voilées en dénonçant « une grève pas très acceptable » et le mode « même pas mal »  en prétendant que malgré la grève, « les épreuves vont se passer normalement ». 

La semaine passée a une nouvelle fois été riche en actions pour les postiers et postières du 92. Il faut dire que les grévistes avaient besoin de remettre les pendules à l’heure…
Depuis plus de 6 semaines l’élan des mobilisations contre les projets de Blanquer, initiées à Nantes, Angers, Le Havre, puis relayées par les autres académies, en particulier en région parisienne, a été très largement relativisé voire invisibilisé dans les médias et la communicatio
Après plus d’un an de grève des postiers et postières du 92, la direction continue à faire patiner les négociations.
Depuis fin janvier, les enseignantEs du Gard se mobilisent contre les réformes de l’éducation nationale du ministre Blanquer. Et font face à des tentatives d’intimidation de la part de la hiérarchie…
La privatisation de l’Aéroports de Paris (ADP) fait scandale, y compris parmi des gens qui n’ont aucune opposition de principe aux privatisations, parce qu’elle se trouve au confluent d’au moins deux questions : la nature d’un aéroport et les soupçons de cadeaux et collusion avec c
Ce jeudi 18 avril quelques 400 personnes étaient présentes à l'Assemblée générale des salarié·e·s des services publics parisiens pour parler de la loi fonction publique et de ses conséquences pour les salarié·e·s de la Ville.
La région Île-de-France vient d’adopter le principe du demi-tarif pour l’abonnement mensuel des retraitéEs. Une nouvelle étape dans la longue bataille pour la gratuité des transports…
Après une période marquée par une mobilisation que l’on n’avait pas vu venir, et alors que deux zones sont désormais en vacances, un bilan d’étape s’impose, afin de tenter de fixer des perspectives communes pour la rentrée de toute l’éducation.
Mardi 9 avril, environ 150 profs du 93 ont débarqué sans invitation dans les locaux de la DSDEN de Bobigny. Après avoir occupé le hall puis les escaliers par surprise, ces professeur-es se sont introduit-es dans les couloirs pour y exprimer leur colère face au mépris de l’institution :

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Services publics