automobile

Pas un jour sans l’annonce de suppressions d’emplois ou de fermetures d’usine dans l’industrie automobile. Et des ripostes, bien que modestes ou massives mais ponctuelles, se déploient, établissement par établissement menacé, sans une coordination indispensable des résistances.

Même si leur nombre augmente, la part des voitures électriques vendues en France cette année ne devrait pas atteindre 2 %. Cet achat est le fait des privilégiés pour qui il s’agit souvent d’une deuxième ou troisième voiture.
L’épidémie mondiale de coronavirus touche d’abord la vie et la santé. Les possibilités de travailler et de se déplacer sont directement impactées, comme le montrent les mises en quarantaine de millions de personnes dans la zone de Wuhan en Chine, en Italie, et ailleurs dans monde.
Après l’annonce de ses résultats financiers, avec une perte de 141 millions d’euros largement explicable par des opérations comptables (et tout de même 312 millions de dividendes pour les actionnaires), les premières mesures de restructuration tombent chez Renault.
Avec 3,58 milliards d’euros, les bénéfices de PSA ont augmenté en 2019 de près de 9 % par rapport à l’année dernière, alors que les ventes de PSA dans le monde ont baissé de 10 %.
Le déficit affiché de Renault est largement le résultat d’opérations comptables. 
Le grand écart, entre une perte de 141 millions d’euros pour 2019 et un gain de 3,3 milliards d’euros pour 2018, est dû à trois grands postes.
Le site Michelin de La Roche-sur-Yon, en Vendée, doit fermer d’ici à la fin de l’année : 619 salariéEs privéEs d’emploi.
Comme par hasard, c’est au moment où vont commencer les négociations salariales et celles sur le prochain accord de « compétitivité » que la direction annonce de mauvais chiffres pour 2019, ce qui justifierait un plan d’économies de deux milliards, sans « tabou sur les fermetures d’usines  da
Publié par Inprecor, revue de la IVe Internationale en français, par Jean-Claude Vessillier. Un milliard deux cent mill
PSA vient d’être reconnu coupable d’une "faute inexcusable" envers un ex-ouvrier souffrant aujourd’hui d’un cancer à la suite de son exposition à l’amiante.dans l’usine de Sochaux.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile