automobile

Malgré quelques précautions littéraires, la discussion engagée par les camarades de Lutte ouvrière autour de la lutte des travailleurEs de l'usine Ford dans le n°199 de leur revue Lutte de classe, peut se résumer à une charge sévère contre la politique menée par le syndicat CGT du site,

Crise de l'automobile : ce n'est pas aux salariés de payer !
La crise de l’automobile frappe de plein fouet la Franche Comté où 1 emploi sur 10 est lié à ce secteur d’activité.
Des milliers de suppressions d’emplois touchent le secteur automobile. Sarkozy et le patronat entendent faire payer la crise aux salariés, en durcissant encore la compétitivité.
Les dernières mesures de Sarkozy concernant l’automobile sont dérisoires et n’auront aucun effet sur la crise.
STRASBOURG, 28 oct 2008 (AFP) - Olivier Besancenot a estimé mardi à Strasbourg que les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy à Rethel (Ardennes), pour amortir les effets de la crise financière sur l'emploi, étaient "du flan et de la provocation".
Sarkozy n’a qu’une volonté : sauver et renforcer le capitalisme.
Menaces sur Ford Blanquefort : centaines de salariés au salon de l’automobile

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile