automobile

La CGT Ford a lancé un appel pour la convergence contre les licenciements et les fermetures d’entreprises.

Patronat et gouvernement ont retardé les annonces de suppression de postes jusqu’à l’affaiblissement de la mobilisation contre la réforme des retraites. Pas question de prendre le risque d’ajouter un motif aux mobilisations en cours.
Le secteur des équipementiers automobiles se prépare à licencier entre 40 000 et 50000 travailleurs d’ici la fin 2011. Il s’agit de grands groupes qui profitent de subventions publiques mais tentent d’imposer aux salariés un chantage à la régression sociale.
Les feux et paillettes du Mondial de l’Automobile n’auront pas masqué longtemps la profonde crise qui n’en finit plus de miner l’une des industries qui a porté l’économie mondiale des 50 dernières années.

L'auto intox du salon de l’automobile aura duré moins d’un mois. « La crise n'est pas finie dans l'automobile. Les équipementiers souffrent. Et le gouvernement s'inquiète » explique une dépêche de l’AFP.
Après les Ford Bordeaux, le 2 octobre, toute la branche automobile manifestait vendredi 8 octobre au Mondial de l’automobile, à l’appel des fédérations CGT métallurgie et chimie : nous étions 2 000 manifestantEs venus de nombreux sites des grands constructeurs (Renault, Peugeot, Ford, Toyota)
Deux ans après, au même endroit, les « ex-Ford » ont envahi à nouveau le stand de la multinationale au Salon de l’automobile.
Avec ce salon de l’automobile de Paris, on oublie tout et on recommence. Les plus grands groupes de l’industrie automobile au plan mondial ont retrouvé des profits pour leurs actionnaires, et la crise, ce serait du passé.
L'échec de la reprise de l’usine Ford-Blanquefort par HZ est complet (voir Tout est à nous ! n°68). Mais officiellement les suppressions d’emplois ne sont pas à l’ordre du jour.
Fin juin 2010, le ministre Borloo, en pleine contradiction avec le Grenelle de l’Environnement, a autorisé la poursuite des études de réalisation du projet de liaison autoroutière Castres-Toulouse, mise en concession pour 60 ans au mieux-disant des entrepreneurs privés.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à automobile