automobile

La fusion probable entre PSA et Fiat Chrysler est annoncée alors que toute l’industrie automobile est confrontée à une récession qui commence, notamment en Chine, aux États-Unis et en Allemagne.

Après le succès de la manifestation du samedi 18 février, qui a réuni près de 2 000 personnes dans les rues d’Aulnay-sous-Bois contre le plan de fermeture de l’usine en 2013 – voire avant –, la mobilisation se poursuit, non sans difficulté.
Un millier de salariéEs des différentes usines du groupe se sont retrouvéEs jeudi 22 mars devant le siège de Boulogne-Billancourt.
Dans la tranquille petite ville de Villers-Cotterêts (Aisne), toute l’activité est centrée autour du site de Volkswagen (VGF) où sont préparés tous les véhicules du groupe pour la France.
Mardi 6 mars, nouvelle journée de mobilisation sur les salaires dans le groupe Renault.
Depuis l’obligation de négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les salaires, la question des salaires n’est le plus souvent posée qu’une fois par an, notamment dans les grosses entreprises.
La semaine dernière, les directions de PSA et General Motors annonçaient l’engagement de discussions sur un rapprochement des deux groupes. Cette annonce avait fait progresser le titre PSA à la Bourse de près de 15 % dans la journée.
Dans la branche automobile, l’année a commencé comme une aventure des Pieds nickelés avec la mise en accusation de trois cadres de chez Renault pour espionnage au profit de la Chine.
Le PDG de Fiat, Marchionne a signé mardi 13 décembre un accord d'entreprise scélérat avec tous les syndicats, à l'exception de la FIOM de la CGIL.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile